Que faire en cas de décès à domicile :

 

La première chose à faire est de contacter soit un médecin, soit les services du SAMU ou du SMUR : le 15 ou le 112 (numéro d’urgence européen). Celui-ci constatera le décès, et vous fournira un certificat de décès, qui est indispensable pour la déclaration du décès et pour les formalités d’obsèques.

En cas de mort violente (accident, suicide...), le médecin doit prévenir le commissariat de police ou la gendarmerie, qui dresse un procès-verbal de l’état du cadavre et des circonstances du décès. Une enquête judiciaire est alors ouverte, et le procureur de la République peut ordonner une autopsie (ni la famille ni les proches ne peuvent s’y opposer).

 

Puis vous devez prendre des dispositions particulières relatives à la conservation du corps.

  • coucher le défunt sur un lit que vous aurez préalablement protégé d’une alaise ou d’une toile cirée.

  • Elever la tête du défunt, avec par exemple un oreiller.

  • Couper le chauffage

  • Allumer des bougies qui consommeront une partie de l’oxygène présent dans la pièce. Faites attention aux risques d’incendie.

  • Minimiser la présence de lumière électrique

  • Fermer les portes donnant sur la pièce.

Attention,  si la température ambiante est trop élevée, suivez les instructions suivantes :

  • Ouvrez vos fenêtres, mais fermez-en les volets et rideaux.

  • N’allumez pas de bougies

  • Prévoyez  soit la pose de glace carbonique, soit la mise à disposition d'un lit ou d'une rampe réfrigérante, soit un acte de formolisation.

  • Vous pouvez également envisager de transférer le défunt vers une chambre funéraire payante dans les premières 48 heures après le décès.

FOLLOW US:

  • Google+ B&W
  • Facebook B&W
  • LinkedIn B&W

© 2023 by Funeral Home. Proudly created with Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now